ESPRIT NATURE

La sauvegarde de notre monde humain n'est nulle part ailleurs que dans le coeur humain, la pensée humaine, la responsabilité humaine.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'écologie spirituelle

Aller en bas 
AuteurMessage
chrisyinyang

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 38
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: L'écologie spirituelle   Jeu 19 Fév - 13:35

Après m'être investi pendant plus de vingt ans dans l'écologie "matérielle", il m'est apparu que la problématique de l'humanité n'était pas de trouver de nouveaux modes de vie plus écologique (puisque ceux ci existent et que nous ne les utilisons presque pas), mais que c'était notre personnalité elle-même qui demandait à être revue.
Je suis donc passé de la quête de l'énergie solaire pour chauffer les maisons, à la quête de la lumière intérieure qui a d'ailleurs de nombreux points communs avec celle de l'extérieur.
Le terme d'écologie spirituelle est composé de deux mots que nous allons essayer d'approfondir.
Je n'essaierais pas de définir ce qu'est l'écologie, d'autres ont fait cela avant moi.

Disons que l'écologie est une certaine vision de la vie dont je retiendrais une notion forte qui est celle de cycle.
Vous avez tous entendu parler de recyclage et c'est bien comme cela que la vie fonctionne. Lorsque l'arbre perd ces feuilles, celles ci tombent sur le sol, elles sont décomposées par les micro organismes du sol puis enfouies par d'autres organismes comme les vers de terre et finalement elles se retrouvent dans le compost du sol pour être réabsorbées par les racines et devenir à nouveau des feuilles.
Un autre exemple est celui de l'eau, celle ci est dans les océans puis s'évapore sous l'action du soleil et du vent, elle se retrouve dans les nuages, ensuite devient gouttes de pluie, ensuite forme de petits ruisseaux puis des grandes rivières pour retourner vers l'océan d'où elle était venue.
On pourrait décrire ainsi un grand nombre de cycles (cycle de l'azote, cycle du carbone.....) l'important est d'en avoir saisi le principe et la généralité.
Notons que ce fonctionnement en cycle, est un principe vieux comme le monde, dans la tradition ésotérique, il se nomme Ourobouros (le serpent qui se mord la queue)
Notons aussi que ce principe de cycle est très proche de la notion de réincarnation. (L’âme se recyclerait comme la matière)
Le cycle nous fait penser à un cercle, or nous constatons que tous les astres sont ronds, de même que le monde miniature des atomes.
Une première approche de l'écologie spirituelle serait de constater que dans les mondes subtils (celui de la pensée par exemple) les choses aussi se recyclent. Vous avez tous entendu parler d'idées qui sont lancées par certains et qui sont récupérées par d'autres. De récupérer à recycler, il n'y a qu'un pas.
Mais avant de développer la notion d'écologie spirituelle, nous allons essayer de préciser la notion de spirituel ou la notion d'esprit.
Pour assimiler une carotte, nous avons besoin de la broyer avec les dents, puis les sucs digestifs prennent le relais dans l'estomac et enfin le sang vient puiser au niveau de l'intestin, les éléments dont il a besoin.
Notre "esprit" fonctionne de la même façon, pour comprendre quelque chose, nous avons besoin de la mettre en morceaux (en informatique, on dit désassembler) pour arriver à des morceaux dont la taille nous est déjà connue, et ensuite nous remontons les morceaux.
Dans la pratique, ce démontage se fait en général grâce à un axe comprenant deux pôles opposés. Ainsi, pour comprendre la notion de "grand", nous avons besoin de comprendre la notion de "petit" et il faut bien sur que cela soit rattaché à des expériences sensorielles.
Ainsi, pour comprendre la notion d'esprit, il faut comprendre la notion opposée, qui est pour moi la notion de matière. Et c'est la que le bas blesse, car nous n'avons en général qu'une notion très approximative de ce qu'est la matière, et il en découle que la notion d'esprit devient elle-même floue.
Tentons une approche à travers un exemple : en informatique, il y a deux notions très présentes qui sont le hard (la matière) et le soft (le logiciel ou l'esprit). Evidemment vous n'êtes pas habitués à utiliser le mot esprit pour caractériser un logiciel, cependant vous utilisez le mot matière pour tout et n'importe quoi. Nous disons qu'une planète c'est de la matière, qu'une bouteille c'est de la matière, qu'un atome c'est de la matière, qu'un électron c'est de la matière, alors que ces différentes réalités se situent à des ordres de grandeur très différents !
Dans l'optique de séparer pour mieux comprendre, nous allons considérer l'ancienne pratique qui présentait la réalité comme possédant quatre états, à savoir : la terre, l'eau, l'air, le feu
La terre est aisément assimilable à la matière, l'eau et l'air étant aussi de la "matière" mais d'un ordre beaucoup plus subtil. Quant au feu, il nous pose problème, car (comme le soleil) il est composé de deux parties, la flamme proprement dite qui est un gaz ou se produit une réaction chimique, et l'énergie rayonnée par la flamme (lumière et infra rouge).
Le gaz du combustible ayant déjà la notion "d'air" pour le caractériser, j'ai choisi d'assimiler le feu avec le rayonnement émis par le feu, et ce rayonnement n'étant pas une "matière", je lui associe le qualificatif de "esprit". J'ai déjà développé une notion voisine dans ma page intitulée "ma vision de l'électron"
Ces petites mises au point faites, il nous reste quatre états qui seraient nommés : La matière, l'eau, l'air et l'esprit. Les deux pôles principaux sont la matière et l'esprit, l'eau et l'air étant des états intermédiaires.
Mais nous n'avons toujours pas défini ce qu'est la matière.
Je vous propose la définition suivante : la matière est un concept élaboré par l'esprit !
Vous me direz que l'esprit aussi est un concept élaboré par l'esprit, ce qui est vrai.
En fait ce paradoxe n'a rien de surprenant, pour faire un homme, il faut une femme et pour faire une femme il faut un homme. Les deux polarités (esprit et matière) s'engendrent mutuellement et sont indissociables.
Cela peut paraître surprenant de considérer que la matière est un concept élaboré par l'esprit, mais regardez le cas suivant : vous dites qu'une bouteille c'est de la matière et effectivement, vous pouvez faire l'expérience concrète de la bouteille (la toucher, la voir, l'entendre), par expérience concrète, j'entends expérience faite au présent par les cinq sens. Mais maintenant vous dites qu'en fait la bouteille est composée d'atomes et que ces atomes sont de la matière. A ce moment, vous faites abstraction de l'expérience concrète, car personne n'a jamais fait l'expérience concrète d'un atome, cette notion, ce concept d'atome ne parle qu'à votre esprit.
L'imbrication entre matière et esprit est telle que j'ai arbitrairement fait une distinction spatiale entre matière et esprit, au niveau du concept d'électron (voir ma page intitulée "ma vision de l'électron")
Ce découpage s'il a un côté arbitraire est cependant très efficace. Son côté simpliste doit être complété par une vision fractale de la vie, ainsi l'électron se serait pas une étape ultime dans la granulométrie de l'univers, mais une simple étape comprise entre des ordres de grandeur supérieurs et des ordres de grandeur inférieurs. Le binôme esprit/matière reste cependant utilisable pour tous les niveaux. Attention à vouloir enfermer la notion d’esprit dans une « définition » étroite, l’esprit est infini, comme le rayonnement du soleil, nous pouvons tout au plus apprendre à jongler avec lui et ainsi nous pourrons parcourir l’univers en entier.

Un autre point de vue consiste à dire que la matière n’existe pas par elle-même, de même une vague n’existe pas par elle-même, une vague n’est que la déformation locale de l’océan sous l’action du vent et des courants marins. Il en est de même pour l’esprit, il n’y a pas de réalité qui puisse être qualifiée à 100% de « esprit », l’esprit et la matière n’existent que l’un par rapport à l’autre, comme une pièce de monnaie dont on examinerait successivement les deux faces sans pouvoir les séparer vraiment.
Ceci est vrai pour tous les termes faisant appel à la notion de dualité, ainsi on ne peut envisager la notion de bien sans faire référence à la notion de mal, les opposés sont liés de par leur opposition mais restent éloignés pour ne pas les confondre et pour pouvoir se diriger vers un pôle ou vers l’autre. Cette insécabilité entre les pôles (qui pourrait s’appeler l’unité) se retrouve par exemple dans le magnétisme, si vous prenez un barreau aimanté, il possède un pôle nord et un pôle sud mais si vous cassez ce barreau en deux, chaque barreau obtenu aura à nouveau un pôle nord et un pôle sud. De même pour l’arbre, il a deux pôles qui sont le monde d’en bas (les racines dans la terre) et le monde d’en haut (les feuilles tournées vers le soleil), et ces deux pôles sont reliés par la sève qui établit un courant incessant entre les deux mondes.

Notre conscience fonctionne sur le même principe, une partie est reliée vers le bas (le monde des faits tangibles) et une partie est reliée vers le haut (le monde abstrait des concepts et des idéaux), et entre les deux se produit un incessant aller et retour que nous appelons « réflexion », cet incessant aller et retour de l’esprit (conscience ou lumière) est tout à fait comparable au circuit de la sève dans l’arbre. Notons que notre civilisation utilise de plus en plus d’objets « matériels » ayant recours au « non matériel » (ou esprit), vous aurez reconnu les télécommandes de appareils ménager, les téléphones portables, les réseaux informatiques sans fil etc… Si je parle d’objet « matériels » ou « non matériels », c’est pour simplifier la présentation, vous vous rappellerez que si l’on veut être précis, il faudrait tout caractériser comme étant un binôme « esprit/matière »

Peut être trouvez vous que nous nous sommes éloignés du sujet de l’écologie spirituelle, mais pas du tout. Si quelqu’un veut mener une vie écologique et saine sur le plan physique, tout le monde lui conseillera de pratiquer une activité physique ou sportive, de façon à entretenir son corps (la fonction crée l’organe), et bien je fais la même chose avec votre esprit, je vous fait jongler avec des concepts de façon à assouplir votre esprit et à le tonifier. En fait l’écologie spirituelle, c’est pratiquement la même chose que l’écologie matérielle, sauf qu’au lieu de vous occuper du corps, vous vous occupez de l’esprit. Ceci montrera que vous avez compris une grande loi de la vie qui est la loi de l’équilibre. Pour marcher, vous avez besoin de tenir en équilibre sur vos deux jambes et ensuite de les faire avancer de façon alternée et équilibrée.

Accordez autant d’importance au corps et à l’esprit et vous ferez de grands progrès. Ceci est perceptible dans le monde de l’informatique ou l’on accorde autant d’importance au matériel (le hard) qu’au spirituel (le logiciel), moyennant quoi l’informatique ne cesse de progresser. Prendre conscience de l’importance de cet équilibre est déjà un premier pas marquant sur le chemin de l’éveil spirituel. Si tel est le cas, c’est qu’il y a eut une résonance en vous, une lueur qui est passée entre deux mondes. Nous allons essayer de faire un tour d’horizon des différentes pratiques d’écologie matérielle et à chaque fois nous tenterons de trouver les parallèles avec le monde spirituel.

Commençons par un gros morceau (si j’ose dire), je veux parler de l’alimentation. S’il y a un point dont tout le monde s’accorder à reconnaître l’importance, c’est bien celui la. Manger bio, manger végétarien, jeûner, de nombreuse pratique nous sont proposées, mais qu ‘en faisons nous ? Tout d’abord rappelons un texte biblique : Alors le diable se mit à le tester, disant : « Si tu est le christ de dieu, dis que cette pierre devienne un pain ! » Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne se nourrit pas seulement de pain mais de tout ce qui sort de la bouche de dieu » Cette citation doit nous rappeler que la problématique esprit/matière est vieille comme le monde. Quelqu’un a aussi dit (je ne sais plus qui) : nous devenons ce que nous mangeons ! Cela mérite un développement car vous pourrez observer que si vous mangez des carottes pendant des années, vous ne deviendrez pas une carotte pour autant !

pour lire la suite




http://www.teaser.fr/~yaccard/ecologie_spirituelle.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.netlog.com/yinyangchris
 
L'écologie spirituelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ministère de l'écologie , du développement durable et de l'énergie
» Et l'écologie ? Deco-design ?
» Article : "l'écologie renvoie les femmes à la maison" Marianne
» La boutique écologie
» Actu: Quand horlogerie rime avec écologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPRIT NATURE :: ECOLOGIE-
Sauter vers: